Language selection

Language selection

Une vie de cobaye professionnel : Vivre l’expérience


Avec du recul, mes sept premières années dans la fonction publique ont suivi un parcours aléatoire : je suis passé de la production de rapports d’entreprises immobilières à des projets de TI et à la gestion de portefeuille, puis à la fonction d’agent libre occupant le rôle d’analyste des politiques des règlements fédéraux. J’ai également travaillé, pour le gouvernement, sur des projets parallèles qui étaient axés sur mes passions et intérêts personnels (comme les dons en milieu de travail, le développement d’applications mobiles, et l’établissement de liens entre les gens grâce à des réseaux pour les jeunes). En passant d’analyste subalterne à gestionnaire de projet, puis à superviseur, et en profitant des expériences que ces postes offraient, je me suis rendu compte que la diversité de l’expérience était le fil conducteur de ma carrière et que l’expérimentation (que je sois le testeur ou le testé) était l’élément le définissant.

Afficher la suite « Une vie de cobaye professionnel : Vivre l’expérience &rquo;

La politique est une réponse…


… à la question « que devrions-nous faire? ».

Nous avons des réponses à ce que nous devons faire. Il s’agit des lois et des règlements.

Et nous avons des réponses sur la façon dont nous devons faire les choses. Nous observons, écoutons et consultons. Nous communiquons et nous concevons.

La recherche nous donne des faits sur ce que nous pourrions faire, et les différentes approches pour le faire. L’analyse nous dit si ces approches sont bonnes ou pas. Elles peuvent être qualitatives, quantitatives, expérimentales, pour n’en nommer que quelques-unes. Mais c’est ce qu’elles font.

Afficher la suite « La politique est une réponse… &rquo;

Les médias sociaux pour les fonctionnaires


Les médias sociaux sont un écosystème en constante évolution qui devient de plus en plus important sur les plans du réseautage, du perfectionnement professionnel et de la croissance personnelle. Ils ont changé la donne pour moi en ce qui touche ma carrière dans la fonction publique, puisqu’ils m’ont aidée à comprendre que j’ai des collègues à l’extérieur de ma petite unité de travail de l’Île du Prince Édouard qui sont désireux d’apporter leur contribution dans la fonction publique. Je n’aurais pas pu entrer en contact avec un si grand nombre de collègues du gouvernement du Canada ni apprendre d’eux n’eût été des médias sociaux, qui ont éliminé comme par enchantement les frontières séparant les ministères et les régions.

Au moment où vous vous lancez dans le projet Canada au delà de 150, je vous encourage fortement à devenir des ambassadeurs des médias sociaux. Profitez de cette occasion unique pour vous familiariser avec les médias sociaux et pour faire du réseautage avec des experts et des personnes qui travaillent à l’extérieur du gouvernement. Discutez de votre expérience avec des collègues avec qui vous collaborerez, innoverez, échangerez et travaillerez de façon intelligente, et non seulement dans votre organisation ou votre région. Votre engagement et vos efforts contribueront à façonner et à préparer la fonction publique pour le milieu de travail du futur.

« Discutez de votre expérience avec des collègues avec qui vous collaborerez, innoverez, échangerez et travaillerez de façon intelligente, et non seulement dans votre organisation ou votre région. »

Afficher la suite « Les médias sociaux pour les fonctionnaires &rquo;

De quoi est-il question au juste? – Un mot à l’intention des participants à l’initiative Canada au-delà de 150, d’un membre de l’équipe de conception du projet


Au moment où s’amorcent les travaux sur l’initiative Canada au-delà de 150, il est normal de vouloir que vos efforts visent un produit final. En tant que participants à une initiative d’élaboration de politiques, vous pourriez raisonnablement vous poser les questions suivantes : S’agit-il de créer une nouvelle politique ou un nouveau programme? S’agit-il d’élaborer un nouvel outil pour aider le gouvernement du Canada à améliorer la prestation de services? Ou s’agit-il de quelque chose de tout autre auquel je n’ai pas encore réfléchi?

En tant que membre de l’équipe de planification de Canada au-delà de 150, je sais pertinemment que le projet vise à obtenir des résultats tout à fait réels et tangibles. Chacun de vous contribuera à mettre au point des prototypes de politiques que vous pourrez valider et peaufiner en collaboration avec des intervenants et des partenaires de la fonction publique et d’autres milieux. Au cours de ce processus, vous enrichirez vos connaissances sur les politiques, vous vous constituerez un guide nouveau et innovant de méthodes et d’approches et vous tisserez des liens durables avec ces intervenants et partenaires.

J’ajouterai que ce processus pourrait aussi donner un bon nombre de résultats intangibles. Ces résultats, bien que nous ne puissions pas les prévoir à proprement parler, contribueront tout de même à un changement de culture, à un accroissement de la capacité de la communauté des politiques et à un meilleur rendement au profit des Canadiens.

Afficher la suite « De quoi est-il question au juste? – Un mot à l’intention des participants à l’initiative Canada au-delà de 150, d’un membre de l’équipe de conception du projet &rquo;

Bienvenue à tous les participants, de la part de Jodi Leblanc, une ancienne de canada@150


Il y a neuf ans, Jodi Leblanc réparait des ordinateurs et travaillait pour la division des technologies de l’information, à Anciens combattants Canada lorsqu’elle a été sélectionnée pour participer à la précédente initiative de Canada au-delà de 150canada@150. À cette étape de sa carrière, elle admet qu’elle ne comprenait pas très bien que le gouvernement était un système constitué de ministères, de sociétés d’État et de collectivités fonctionnelles. Participer à canada@150 allait changer cela.

« Ça a changé ma façon de voir le gouvernement du Canada. J’étais liée à 150 collègues engagés à travers le Canada. Cette expérience a renforcé mon réseau et l’importance accordée à la collaboration entre les régions et les ministères. Il n’y a aucune limite à ce que l’on peut faire lorsqu’on travaille avec passion pour la fonction publique. »

Afficher la suite « Bienvenue à tous les participants, de la part de Jodi Leblanc, une ancienne de canada@150 &rquo;

Canada au-delà de 150 - Blog