Language selection

Language selection

5 choses que nous avons entendues lors de notre réunion Canada au-delà de 150


Canada au-delà de 150 était un programme de formation professionnelle dont le but était d’apprendre aux jeunes fonctionnaires à élaborer des politiques grâce à un engagement et une collaboration accrus avec les intervenants.

Notre dernière réunion officielle avec nos participants Canada au-delà de 150 a eu lieu la semaine dernière, où ils ont présenté leurs interventions en matière de politique aux gestionnaires et aux intervenants. Lors de la dernière journée, ils ont eu la chance de discuter de leurs expériences et de leurs idées avec le Greffier du Conseil du trésor ainsi que quinze sous-ministres.

Afficher la suite « 5 choses que nous avons entendues lors de notre réunion Canada au-delà de 150 &rquo;

Trois leçons tirées de la mobilisation des intervenants


Au cours de la dernière année, les participants de Canada au-delà de 150 ont concentré leur travail sur deux objectifs :

  1. Expérimenter de nouvelles façons d’élaborer des politiques;
  2. Apprendre à créer et à se mobiliser en collaborant étroitement avec un large éventail de partenaires dès les premières phases d’élaboration des politiques.

Cette approche favorisera un changement culturel positif au sein de la fonction publique et fera connaître des vues prospectives pour traiter les problèmes les plus urgents touchant le domaine des politiques publiques du Canada.

Afficher la suite « Trois leçons tirées de la mobilisation des intervenants &rquo;

Prospective par rapport à prévision


Si vous avez entendu parler d’Horizons de politiques, vous avez probablement entendu dire que nous sommes un groupe de réflexion gouvernemental axé sur la prospective stratégique. Nous appelons nos experts des futuristes parce qu’ils explorent un large éventail de futurs possibles – rien à voir avec les feuilles de thé ;).  Ils étudient des faits et des événements appelés « signaux faibles », soit des indicateurs de changements potentiels qui pourraient perturber nos systèmes actuels.

Qu’est-ce donc que la prospective? En quoi est-ce différent de la prévision?

Afficher la suite « Prospective par rapport à prévision &rquo;

Expliquer les impondérables : expérience de mobilisation


En tant que comptable et auditrice, mon univers est constitué de règles, de feuilles de route et de données quantifiables et mesurables. Canada au-delà de 150, cependant, ne m’a donné aucune orientation claire; ce projet m’a simplement offert un grand terrain de jeu. Dire que je ne me sentais pas à l’aise au début du projet serait un euphémisme; je ne savais pas quel outil utiliser ou tester sur ce nouveau terrain de jeu. Au départ, cela semblait être le pire cauchemar d’un comptable. Toutefois, je me suis rapidement rendu compte que Canada au-delà de 150 m’offrait une nouvelle plateforme d’interaction et d’engagement.

Afficher la suite « Expliquer les impondérables : expérience de mobilisation &rquo;

Fermer la boucle de rétroaction


L’engagement à l’égard de l’élaboration de politiques ouvertes et de méthodes innovatrices est la pierre angulaire du programme Canada au-delà de 150. Les équipes ont collaboré avec un large éventail de personnes tout au long du programme.

Un certain nombre de participants ont demandé des conseils sur les moyens pratiques de partager ce qu’ils ont entendu jusqu’à présent, et s’ils doivent donner suite aux commentaires. La réponse est affirmative. Comme point de départ, nous devons tous tenir compte des points de vue qui nous sont proposés, de manière honnête et respectueuse. Nous savons que les Canadiens se soucient du fait que leur gouvernement communique avec eux, et tiennent à voir des preuves que leurs idées contribuent à façonner les politiques.

Afficher la suite « Fermer la boucle de rétroaction &rquo;

Un équilibre précaire : la technologie et le mieux-être dans un monde en évolution


Si les technologies numériques nous rapprochent, risquent-elles, à l’inverse, de nous éloigner?

À l’aide d’une lentille de déterminants sociaux de la santé et du mieux-être, notre groupe a analysé cette question en interviewant des universitaires et des représentants d’ONG et de gouvernements. Bien que la cohabitation des nouvelles technologies et de profonds changements socio-économiques puisse être préoccupante, tout n’est pas négatif.

Afficher la suite « Un équilibre précaire : la technologie et le mieux-être dans un monde en évolution &rquo;

Ce que j’ai appris (jusqu’ici) concernant l’avenir d’un #Gouvfem au Canada


Alors que nous nous penchons sur la phase d’élaboration de politique de Canada au-delà de 150, voilà que je réfléchis moi-même au véritable aspect d’un gouvernement féministe. Au-delà de la rhétorique superficielle et du jargon d’usage, que signifie pour moi un gouvernement féministe? Les enjeux associés à l’échec de ce programme à la fois complexe et important sont des plus élevés; les éventuelles conséquences pourraient engendrer de nouvelles exclusions et inégalités, surtout au sein des populations marginalisées et vulnérables. Malheureusement, ce billet n’expose pas les moyens qui nous permettraient de parvenir à un gouvernement féministe; je tiens cependant à partager trois grands concepts qui ont émergé au cours des longues heures de consultation lors de ce formidable voyage avec l’équipe du gouvernement féministe Canada au-delà de 150.

Afficher la suite « Ce que j’ai appris (jusqu’ici) concernant l’avenir d’un #Gouvfem au Canada &rquo;

L’engagement des parties prenantes : Mon p’tit bout de chemin


Vous êtes-vous déjà senti comme coincé à l’intérieur d’une bulle? Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passe à l’extérieur des murs de votre bureau? J’étais aux prises avec ce sentiment, qui est enfin disparu depuis peu.

Il y a quelques mois à peine, je n’aurais jamais cru qu’il était aussi facile de collaborer avec des intervenants de l’extérieur du gouvernement, probablement parce que je n’avais jamais eu à expérimenter ce type d’activités. J’ai été agréablement surpris de constater qu’il ne suffisait généralement que d’un petit courriel, un simple petit courriel, pour obtenir presque immédiatement une démonstration d’intérêt de la part de personnes dynamiques et de leaders qui sont prêts à donner de leur temps dans le simple but de faire avancer une cause qui leur tient à cœur. Tous ceux que j’ai contactés ont accepté de se prêter au jeu, même s’ils ne savaient pas vraiment ce qu’était la prospective et qu’ils n’avaient jamais entendu parler du programme Canada au-delà de 150. J’ai également été agréablement surpris par la générosité et la candeur des intervenants contactés. Nous avons eu des discussions honnêtes et profondes sur des sujets parfois épineux, tels que la responsabilité des compagnies privées en matière de protection de l’environnement, des sujets pour lesquels il n’existe pas de solutions communément acceptées. Ces séances de discussion représentent l’un de mes plus importants apprentissages du programme, et j’ai vite réalisé que la collaboration est la clé de l’élaboration de politiques pertinentes et intégratrices.

Un gouvernement ouvert pour une amélioration des résultats


Le gouvernement ouvert est un concept. C’est une vision du gouvernement. C’est une invitation lancée aux intervenants, aux citoyens et à la société civile à aider à façonner les décisions et les actions du gouvernement. Il ne s’agit pas d’un programme ni d’une politique, mais ces deux éléments peuvent contribuer à réaliser la vision d’un gouvernement qui encourage la participation civique, invite à la responsabilisation et fait preuve de transparence. Un gouvernement ouvert, c’est notamment un gouvernement qui divulgue en ligne de façon proactive des renseignements relatifs aux finances et aux ressources humaines et qui publie des données sur les dépenses de façon visuelle ou sous forme de tableaux lisibles par machine. Ces mesures visent à consolider la gestion du secteur public.

Afficher la suite « Un gouvernement ouvert pour une amélioration des résultats &rquo;

Au-delà de mon propre point de vue


Je suis membre de l’équipe de développement durable pour le projet Canada au-delà de 150.  Tout au long des portions du projet portant sur les points de vue et le scénario, les membres de mon équipe ont constaté que nous avions besoin de plus de renseignements que ce que nous étions en mesure de fournir nous-mêmes. Nous avons pris conscience que pour avoir une idée de ce à quoi pourrait ressembler l’avenir, nous devions discuter avec les personnes qui travaillent actuellement à établir les objectifs en matière de développement durable ici au Canada.

Afficher la suite « Au-delà de mon propre point de vue &rquo;

Canada au-delà de 150 - Blog